Vous êtes ici

Faut-il choisir les offres à prix fixes pour le gaz et l'électricité ?

Comment payer son gaz moins cher ?Les experts Selectra font baisser vos factures : jusqu'à 200 € d'économies par an !
                                            09 73 72 25 00
Rappel gratuit
 Comparateur
en ligne

Comment payer son gaz moins cher ?Les experts Selectra font baisser vos factures : jusqu'à 200 € d'économies par an !
                                            09 73 72 25 00
Rappel gratuit
 Comparateur
en ligne


Tous les particuliers peuvent désormais quitter les tarifs réglementés d'EDF et d'Engie (ex-GDF Suez). Parmi les alternatives figurent les offres d'électricité et de gaz à prix fixes, qui promettent de bloquer les prix pendant toute la durée du contrat pour éviter les augmentations. Arnaque ou bon plan?

  • Les prix fixes en bref
  • Les offres à prix fixe permettent de profiter d'un prix du kWh hors taxe fixe sur une période pouvant aller de 1 à 4 ans.
  • La plupart des fournisseurs proposent ces offres, devenues très répandues.
  • Dans le domaine de l'électricité, elles sont généralement d'un intérêt restreint en comparaison avec d'autres offres permettant une réduction immédiate (offres à prix indexés).
  • Dans le domaine du gaz naturel, les perspectives d'évolution des prix sont incertaines. Les fournisseurs s'adaptent en proposant des offres à prix fixe uniquement révisables à la baisse. Plus généralement, les prix du gaz ont tendance à augmenter à l'approche de l'hiver et à baisser au printemps. Souscrire une offre à prix fixe est donc particulièrement intéressant en été à l'approche des hausses et moins intéressant en hiver (sauf à choisir une offre révisable à la baisse).

En résumé

Prix fixes GDF

Historiquement, les offres à prix fixes étaient plus chères à la souscription. Depuis 2014, on voit cependant se développer des offres fixes moins chères que les tarifs réglementés dès la souscription.

On pouvait dire jusqu'à 2014 que les offres à prix fixes permettaient de retarder la hausse des prix de l'énergie alors que les prix indexés offraient une économie immédiate par rapport aux tarifs réglementés (1. Les 3 types d'offres). Depuis 2014, on voit toutefois se développer des offres à prix fixes moins chères que les tarifs réglementés dès la souscription et révisables à la baisse en cas de baisse des prix du gaz afin de garantir au consommateur des économies sur la durée. Au-delà des caractéristiques de révision des tarifs (prix fixes ou indexés), nous conseillons donc d'un point de vue général aux particuliers de s'orienter vers les offres les moins chères au moment de la souscription en comparant les tarifs des différents fournisseurs.

En gaz naturel, nous ne recommandions pas le choix d'une offre de gaz à prix fixe il y a deux ans, car les plus grandes augmentations de prix étaient derrière nous. En 2016, nous révisons ce conseil : les offres à prix fixes garanties moins chères que les tarifs réglementés du gaz et révisables à la baisse, qui ont fait leur apparition sur le marché en 2014, nous paraissent intéressantes. Plus généralement, nous conseillons aux particuliers de surveiller l'évolution des prix du gaz, qui est depuis 2 ans fortement saisonnière. En été, lorsque les prix du gaz sont bas, il devient particulièrement intéressant de fixer son prix du gaz alors que fixer son prix du gaz en hiver, lorsque les tarifs sont élevés est déconseillé (2. Les fournisseurs lancent de nouvelles offres). En électricité, des hausses de prix significatives sont attendues mais les offres à prix fixes ne garantissent pas contre les augmentations de taxes, fréquentes et conséquentes (3. Les prix fixes en électricité et les taxes). Au final, les offres à prix indexé nous semblent donc plus avantageuses dans le contexte actuel pour l'électricité et aussi intéressantes que les offres à prix fixes pour le gaz (4. Les offres à prix indexé).

Pourtant, la grande majorité des consommateurs qui quittent les tarifs réglementés choisissent les prix fixes plutôt que les prix indexés (5. La préférence pour les prix fixes). Quel que soit votre choix, restez à l'affût des promotions qui peuvent être attractives et permettent des économies complémentaires sur vos factures (6. Les économies sur la facture).

Pour un conseil, une information ou un devis gaz et électricité à prix fixe ou indexé, contactez le service Selectra au 09 73 72 25 00 ou demandez un rappel gratuit.

Bien comprendre les 3 principaux types d'offres

Les options proposées au consommateur d'électricité sont désormais nombreuses. Toutefois, la grande majorité des offres se classent en trois grandes catégories. Vous en trouverez ci-dessous les avantages et les inconvénients pour vous aider à faire un choix éclairé.

 Les tarifs réglementés

Commission de régulation de l'énergie

La Commission de régulation de l'énergie joue un rôle essentiel dans la fixation des tarifs réglementés de l'énergie.

Au 1er mars 2015, 89% des ménages étaient toujours clients des tarifs réglementés d'EDF et 64,7% des foyers consommant du gaz étaient toujours clients des tarifs réglementés d'Engie (ex-GDF Suez). Les tarifs réglementés constituent l'offre par défaut des clients n'ayant pas fait le choix de changer de fournisseur.

La réglementation de l'évolution des tarifs réglementés est complexe. Le principe, jusqu'à la fin 2014, était que les prix pratiqués devaient permettre aux fournisseurs historiques EDF et GDF Suez de couvrir l'ensemble de leurs coûts. Pour GDF Suez, ce principe est toujours d'actualité. Pour EDF, depuis novembre 2014, les tarifs réglementés sont toutefois déterminés par la méthode dite "d'empilement", ce qui doit permettre de davantage refléter la structure des coûts supportés par les fournisseurs alternatifs et éviter des augmentations de tarifs réglementés trop importantes. Ce ne sont donc plus les coûts comptables d'EDF qui servent de référence à la définition des tarifs régulés. Différents coûts sont additionnés (l'ARENH - le coût de l'électricité nucléaire telle qu'elle est commercialisée aux concurrents d'EDF, le complément de fourniture - afin de couvrir le surcoût de production d'électricité durant les périodes de pointe, le TURPE - le tarif couvrant l'acheminement de l'électricité, et une rémunération dite "normale").

Pour l'électricité, la décision finale d'évolution des prix revient aux ministres en charge de l'économie et de l'énergie, mais la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) a un rôle de consultation et d'analyse important pour donner son avis. A partir de la fin de l'année 2015, les rôles s'inverseront toutefois puisque ce sera à la CRE de définir les tarifs réglementés du gaz sur proposition du gouvernement.

Engie

Pour le gaz, le gouvernement définit par arrêté, après avis de la CRE, la grille des tarifs réglementés d'Engie (GDF Suez) en se basant sur les coûts d'approvisionnement et hors approvisionnement du fournisseur. Les pouvoirs publics définissent également une formule tarifaire révisée une fois par an. En application de la formule tarifaire, les tarifs réglementés du gaz évoluent jusqu'à une fois par mois, à la hausse ou à la baisse, sur demande d'Engie, afin de refléter au plus près les coûts réels d'approvisionnement supportés par le fournisseur. Ces évolutions doivent être acceptées par la CRE avant de pouvoir entrer en vigueur. De plus, le Premier ministre dispose d'un droit de veto - qu'il n'a jamais utilisé jusqu'à maintenant.

Concrètement :

  • Les tarifs réglementés du gaz ont augmenté dans des proportions impressionnantes entre 2005 et 2012 avant de se stabiliser en 2013 puis d'entamer une baisse en 2014, qui s'est prolongé dans les premiers mois de 2015. Les évolutions des tarifs réglementés du gaz sont de plus en plus dépendantes des évolutions des prix sur les marchés de gros du gaz. En conséquence, les prix du gaz devraient augmenter à l'approche de l'hiver et baisser au printemps. C'est ce qui s'est passé en 2014 et en 2015 et ce phénomène devrait s'accentuer, la part des évolutions des prix sur les marchés de gros dans la formule tarifaire ayant augmenté en juillet 2015.
  • Du côté de l'électricité, les prix ont longtemps progressé moins vite que l'inflation, avant qu'une nette tendance à la hausse ne se dessine à partir de 2013. Le prix du kWh d'électricité a augmenté de 2,5% en novembre 2014 et de 2,5% en août 2015. C'est toutefois sans compter les évolutions importantes de taxes (les tarifs réglementés avaient augmenté de 2,5% le 1er janvier 2015 en raison de leur hausse). Du fait d'un "rattrapage tarifaire", les prix de l'électricité devraient continuer leur augmentation les années suivantes.

Choisir les tarifs réglementés vous expose donc aux fluctuations des prix de l'énergie.

 Les offres à prix indexé

prix indexés

Les offres à prix indexés suivent l'évolution des tarifs réglementés tout en étant garanties X% moins chère que le prix du kWh ou de l'abonnement. En cas de hausse des tarifs réglementés, le prix de l'offre indexée augmente dans les mêmes proportions et tout en restant X% moins chère. La garantie de prix X% moins chers s'applique pendant toute la durée du contrat (le plus souvent un an), puis une nouvelle grille de prix est proposée lors du renouvellement du contrat (avec un pourcentage de réduction le plus souvent identique).

Le principal avantage des offres indexées est leur prix : c'est parmi elles qu'on retrouve généralement les budgets annuels les plus bas du marché pour l'électricité et pour le gaz. Autre avantage : certaines offres indexées sont garanties toujours moins chères que les tarifs réglementés sans limite de temps à chaque renouvellement de contrat (ex: Direct Energie offre Directe, eni Evolucio). Enfin, il est assez fréquent que les tarifs réglementés du gaz diminuent: en ce cas, l'offre à prix indexé voit également son prix diminuer en cours de contrat.

En revanche, en cas d'envolée des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz, le prix des offres indexées augmente en parallèle.

 Les offres à prix fixe

prix fixes

Les offres à prix fixe voient leur grille tarifaire (hors taxes) bloquée par le fournisseur au niveau du jour de la souscription pendant toute la durée du contrat (1, 2, 3 ou 4 ans selon les cas). Indépendamment de toute autre variable, le consommateur est ainsi assuré de toujours payer le même prix hors taxe pour son énergie pendant cette durée. Toutefois, lors de la fin du contrat, le client peut se voir proposer une nouvelle proposition tarifaire et n'a aucune garantie que celle-ci soit moins chère que les tarifs réglementés.

L'avantage est bien évidemment de se prémunir contre les hausses fréquentes des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz. Le consommateur peut plus facilement prévoir son budget énergie et ne pas se soucier, du moins à court terme, de l'évolution des tarifs réglementés.

Plusieurs inconvénients viennent en revanche noircir le tableau :

  • D'une part, les offres à prix fixes ne sont pas forcément les plus compétitives du marché le jour de la souscription : notre conseil est donc toujours de comparer les prix de l'électricité et du gaz avant de souscrire ; certaines offres à prix fixes sont moins chères que les tarifs réglementés le jour de la souscription tandis que d'autres affichent des prix plus élevés, ce qui les rend moins intéressantes.
  • D'autre part, la protection contre la hausse des prix est loin d'être parfaite car elle ne porte que sur le prix hors taxes. Or, les taxes sur l'énergie sont en augmentation constante et représentent une partie importante de la facture d'électricité et de gaz.

Afin de répondre à ces deux inconvénients, les offres à prix fixes ont connu un lifting, en 2014, sous l'impulsion du fournisseur de gaz Eni. Ce fournisseur propose en effet des offres à prix fixes affichant non seulement des prix fixes pendant 4 années et des tarifs moins chers que les tarifs réglementés le jour de la souscription, mais aussi la garantie que les tarifs de ses offres Astucio sont révisables à la baisse. Ainsi, en cas de baisse des tarifs réglementés sur la période, les tarifs sont réévalués à la baisse à la date anniversaire de la souscription. Le client est donc sûr d'économiser dans tous les cas.

Gaz naturel : face à des évolutions plus saisonnières des prix du gaz en 2014 et 2015, les fournisseurs lancent de nouvelles offres

Les tarifs réglementés du gaz de GDF Suez ont beaucoup progressé sur les années 2005 à 2012. Souscrire une offre à prix fixe durant cette période était synonyme de bon plan, puisque les consommateurs y ayant eu recours ont pu profiter quelques années de plus d'une énergie meilleure marché que les tarifs réglementés. Toutefois, cette période de forte hausse des tarifs réglementés semble aujourd'hui derrière nous et les variations des prix du gaz sont désormais davantage saisonnières (hausses en hiver et baisses en été).

Le boom des tarifs du gaz : 2005-2012

Les tarifs réglementés du gaz ont augmenté d'environ 80% en cumulé entre 2005 et 2012. En cause : l'augmentation des prix du pétrole sur la période, sur lesquels sont en partie indexés les tarifs réglementés. Au final, en dépit de la baisse de 11,30% d'avril 2009 suite à l'effondrement des prix du pétrole de l'été 2008, la facture aux tarifs réglementés du gaz a flambé.

Un consommateur qui aurait souscrit en janvier 2010 une offre de gaz à prix fixes pendant 3 ans aurait ainsi fait d'impressionnantes économies en évitant les hausses successives des années 2010, 2011 et 2012.

évolutions tarifs réglementés gaz

Evolution moyenne des tarifs réglementés du gaz

La stagnation et la baisse du prix du gaz ont poussé les fournisseurs à sortir des offres révisables à la baisse

En revanche, l'année 2013 a marqué un tournant: hausses et baisses se sont succédées pour presque s'équilibrer sur la période (+0,13% sur l'année). Une nouvelle formule tarifaire renforçant la part des prix de marché spot dans l'indexation des tarifs réglementés a été mise en place sous l'impulsion du gouvernement de façon à atténuer l'augmentation des prix, avec un certain succès.

évolutions tarifs réglementés 2013

Evolution moyenne des tarifs réglementés en 2013

Les offres de gaz à prix fixe sur longue période étant systématiquement plus chères que les tarifs réglementés au moment de la souscription, le choix d'une offre à prix fixe début 2013 ne s'est pour l'instant pas révélé avantageux. C'est comme si ces consommateurs avaient fait le choix de payer une assurance pour se protéger contre un sinistre qui n'a pas eu lieu !

2014, 2015 : des prix du gaz plus volatils et saisonniers

En 2014, le prix du gaz a connu de fortes baisses avant de remonter à l'approche de l'hiver. De la même manière, les prix du gaz ont baissé les premiers mois de l'année 2015 mais pourraient remonter à l'automne (voir les prix du gaz en 2015). L'évolution des prix à la hausse ou à la baisse pour les mois et les années à venir est donc désormais plus saisonnière. Par ailleurs, l'arrivée sur le marché des gaz et pétrole de schiste qui font pression sur le prix des matières premières, la baisse des prix du pétrole et le ralentissement de la croissance mondiale sont autant de facteurs qui ont favorisé une baisse des prix du gaz en 2014.

Un fournisseur, l'italien eni, s'est adapté à cette nouvelle donne et propose depuis 2014 la gamme Astucio, constituée d'offres à prix fixe révisables à la baisse à date anniversaire du contrat en cas de baisse des tarifs réglementés. L'offre à prix fixe phare du fournisseur, Astucio Eco, propose un prix fixe révisable à la baisse sur une période de   ans.

Différentes offres de gaz à prix fixe si vous souhaitez faire ce choix

Quelques offres à prix fixes de gaz
Fournisseur et offre Caractéristiques Notre avis Plus d'infos
Logo eni
eni Astucio éco
  • +5% de plus sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés au moment de la souscription
  • Prix fixes   ans
  • Baisse du prix du kWh HT est possible si les tarifs réglementés diminuent
  • Sans engagement
Quitte à choisir une offre à prix fixe, autant sélectionner la garantie anti-hausse la plus longue du marché (  ans). On aime particulièrement les prix révisables uniquement à la baisse. 09 87 67 54 33
Rappel gratuit
Logo Engie
Engie Gaz Fixe
  • Prix fixes 1 à 4 ans
  • Sans engagement
Engie (ex-GDF Suez) propose des prix fixes pendant 1, 2, 3 ou 4 ans. Par contre, il ne garantit pas de réduction par rapport aux tarifs réglementés au moment de la souscription et ses prix ne sont pas révisables à la baisse. Numéro d'Engie
Logo EDF
EDF Avantage Gaz
  • Prix fixes 4 ans
  • Sans engagement
Pas la meilleure offre du marché, car elle ne présente aucune garantie de réduction par rapport aux tarifs réglementés du gaz.
Toutefois des tarifs révisables à la baisse et conservables toute la durée du contrat.
Numéro d'EDF
Logo Direct Energie
Direct Energie Horizon gaz
  • Prix fixes 2 ans
  • Sans engagement
 % de remise sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés au moment de la souscription 09 87 67 54 76
Rappel gratuit

Electricité : les offres à prix fixes ne garantissent en fait qu'une protection partielle contre les augmentations !

Les offres d'électricité à prix fixes peuvent apparaître attractives dans la mesure où les tarifs réglementés de l'électricité ont entamé en 2013 une phase d'augmentation bien plus marquée que l'historique. Toutefois, une bonne partie de la hausse des prix des années à venir sera liée aux taxes, qui toucheront les consommateurs des offres à prix fixes comme les autres ! A notre avis, ce détail qu'oublient trop souvent de mentionner les commerciaux souhaitant vendre des offres d'électricité à prix fixe fait toute la différence. Notre conseil : focalisez-vous sur les prix au moment de la souscription. Certaines offres d'électricité à prix fixes sont compétitives, d'autres ne le sont pas.

2004-2012: une progression très faible des prix de l'électricité

Profitant à plein de l'avantage compétitif procuré par l'existence d'un parc nucléaire amorti de longue date produisant une électricité a bas coût, la France a longtemps limité la hausse des prix de l'électricité à un niveau inférieur à l'inflation. Bonne pioche pour le consommateur français, qui bénéficie d'une électricité 20 à 30% moins chère que la moyenne européenne. En cette période de stagnation des prix, choisir une offre d'électricité à prix fixe n'aurait donc pas réellement fait sens.

Depuis 2013 : flambée du prix de l'électricité

Toutefois, 2013 marque un véritable tournant sur le marché de l'électricité français. Le gouvernement n'a pu éviter une hausse conséquente des prix de l'électricité, due à la conjonction de plusieurs facteurs :

  • Investissement dans la sécurisation du parc nucléaire dans un contexte marqué par la catastrophe de Fukushima et l'allongement de la durée de vie des centrales nucléaires françaises.
  • Fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim, conformément à la promesse de François Hollande.
  • Investissement dans la sécurisation et la modernisation des réseaux de transport et de distribution d'électricité, et notamment dans les smart grids et le smart metering (compteurs Linky).
 

Au 1er août 2013, la hausse des prix de l'électricité a ainsi atteint 5%. Une hausse similaire était prévue au 1er août 2014, qui a cependant été annulée par la ministre de l'Energie, Ségolène Royal. Cette hausse a finalement été traduite en une hausse plus modérée de 2,5% au 1er novembre 2014, qui satisfaisait à des hausses des tarifs réglementés et appliquait aussi une hausse rétroactive au titre de l'année 2012-2013. Une nouvelle hausse de 2,5% est intervenue au 1er août 2015, dont l'unique objectif est alors de combler le manque à gagner d'EDF sur cette période. Le prix de l'électricité évolue à un rythme qui est conditionné par deux facteurs :

  • d'une part, l'absolue nécessité de financer la mise à niveau du parc de centrales nucléaires ainsi que des réseaux de distribution et de transport d'électricité
  • la nécessité également présente de rembourser le manque à gagner d'EDF au titre de l'année 2012-2013, une période où les hausses n'ont pas été suffisantes pour couvrir ses frais d'exploitation
  • d'autre part, la volonté politique du gouvernement de retarder cette hausse afin de prévenir un échauffement médiatique.

Sur les années 2016 et à venir, on prévoit donc une poursuite soutenue de la hausse, sur un rythme allant de 2,5 à 5% sur le prix du kWh hors taxe.

Dans ce contexte, l'offre d'électricité à prix fixe présente un certain attrait. Toutefois, les modalités des offres à prix fixes cachent des failles qui en limitent l'intérêt.

Zoom sur les taxes : la seule CSPE représente la moitié de la hausse des tarifs réglementés en moyenne

Les composantes du prix

Les composantes du prix de l'électricité

Entre la TVA, les taxes locales départementales et communales, la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) et la Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE), les taxes représentent 34% de la facture d'électricité des français. Toutes sont susceptibles de réserver de mauvaises surprises aux consommateurs d'électricité, à l'image de la série de hausses intervenues en toute discrétion au 1er janvier 2014 : hausse de la TVA, hausse du plafond des taxes locales, hausse de la CSPE.

Pire, d'après la Commission de Régulation de l'Energie, la seule CSPE sera responsable d'un tiers de la hausse des prix de l'électricité intervenant jusqu'à 2017. En effet, cette taxe permet le financement des missions de services publics assurées par les fournisseurs historiques comme les tarifs de rachat élevés de l'électricité produite à partir de sources renouvelables. Le fort développement de l'éolien et surtout du solaire photovoltaïque sont les premiers responsables de la flambée de la CSPE, passée de 4,5 euros par MWh en 2005 à 19,5 en 2015.

Problème : les offres à prix fixes de l'électricité ne bloquent jamais les prix que sur le prix hors taxe. Vaut-il le coup de ne pas payer le prix le moins cher du marché pour ne s'offrir qu'une assurance partielle contre l'augmentation des prix de l'électricité ? Peut-être pas !

Les offres d'électricité à prix fixe à privilégier

Quelques offres d'électricité à prix fixe
Fournisseur et offre Caractéristiques Notre avis Plus d'infos
Logo Proxelia
Offre Domelia
  • Prix fixes pendant 1 an
  •  % de réduction sur les prix HT de l'abonnement ET du kWh au moment de la souscription
  • Aucun engagement
Une offre affichant une remise très compétitive et permettant de fixer ses prix pendant 1 an. 09 75 18 80 39
Rappel gratuit
Logo GDF
Engie Elec Fixe
  • Prix fixes 2 ans
  • Prix raisonnables par rapport aux tarifs réglementés d'EDF
  • Aucun engagement
Une offre à prix fixe compétitive, avec la sécurité d'un grand fournisseur. Numéro d'Engie (GDF Suez)
Logo Direct Energie
Direct Energie Horizon électricité
  •  % de remise sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés au moment de la souscription
  • Prix fixes 2 ans
  • Aucun engagement
Une offre à prix fixe intéressante par rapport aux tarifs réglementés, en raison d'un rabais et d'une sécurité des prix garantis. 09 87 67 54 76
Rappel gratuit

Notre avis : préférer les offres à prix indexés pour faire des économies immédiates ou choisir une offre à prix fixes affichant un prix compétitif dès la souscription

Au final, il semble plus intéressant d'exiger une réduction conséquente et transparente sur le prix de l'électricité et du gaz dès le début du contrat dans le cadre d'une offre à prix indexé ou à prix fixes. La réduction sur la facture alors est alors immédiate, sensible et concrète pour le consommateur. Pour s'assurer que les prix resteront moins chers à chaque renouvellement contractuel, il est possible est de choisir une offre garantissant des prix toujours moins chers que les tarifs réglementés sans limite de temps. Une autre option est de préférer une offre à prix fixe affichant une réduction conséquente dès la souscription et qui permet une stabilité des prix dans la durée.

Si vous consommez à la fois de l'électricité et du gaz

L'offre Les avantages Notre conseil S'informer
Logo Direct Energie
Direct Energie offre Directe Electricité + Gaz
  • - % sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés pour l'électricité et le gaz
  • Sans engagement
  • Service client de l'année 2015
  • Garanti toujours moins cher que les tarifs réglementés
Une offre simple, transparente et bon marché, avec un bon service client et la garantie de prix toujours moins chère. Le choix le plus sûr. 09 87 67 54 76
Rappel gratuit
Logo Direct Energie
Direct Energie offre Online Electricité + Gaz
  • - % sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés pour l'électricité et le gaz
  • Sans engagement
Une offre 100% en ligne avec des avantages (prix bas) mais des inconvénients nombreux (pas de service client téléphonique, pénalité en l'absence d'auto-relève…) 09 87 67 54 76
Rappel gratuit
Logo Lampiris
Lampiris offre Duo
  • - % sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés pour l'électricité et - % sur le gaz
  • Sans engagement
Des prix attractifs sur le gaz mais nettement moins compétitifs sur l'électricité 09 75 18 77 00
Rappel gratuit

Notre conseil pour les offres d'électricité seule

L'offre Les avantages Notre conseil S'informer
Logo Direct Energie
Direct Energie offre Directe Electricité
  • - % sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés d'EDF
  • Sans engagement
  • Service client de l'année 2015
  • Garanti toujours moins cher que les tarifs réglementés
L'offre la moins chère si vous êtes chauffés à l'électricité et/ou que vous produisez votre eau chaude sanitaire avec un cumulus électrique. 09 87 67 54 76
Rappel gratuit
Logo Planète Oui
L'offre de Planète Oui
  • - % sur le prix de l'abonnement par rapport aux tarifs réglementés d'EDF
  • Sans engagement
  • Electricité 100% verte
Planète Oui récompense les petits consommateurs d'électricité par des prix doux. Sans doute le moins cher si vous n'avez ni chauffage électrique, ni cumulus électrique. Appeler / Me faire rappeler

Les consommateurs qui quittent les tarifs réglementés choisissent très majoritairement les prix fixes

Au 30 septembre 2013, 21% des foyers consommateurs de gaz et 7,5% des foyers consommateurs d'électricité ont quitté les tarifs réglementés pour choisir une offre à prix de marché. Ces consommateurs ont-ils choisi des offres à prix fixes ou des offres à prix indexé ? S'il n'existe pas d'étude officielle sur la question, il est facile de faire quelques approximations avec une connaissance des stratégies des différents acteurs de marché.

Pour l'électricité: près des trois quarts des foyers ayant quitté les tarifs réglementés ont choisi une offre à prix fixe

Nombre de ménages

Nombre de ménages ayant quitté les tarifs réglementés : le succès des offres d'électricité à prix fixes

D'après nos estimations, 5,5% des foyers français consommaient de l'électricité à prix fixe en 2013, soit 1,7 millions de sites de consommation. En effet, Engie comptait 1,6 millions de clients particuliers, tous à prix fixes, et on peut approximer qu'environ 15% du portefeuille clients particuliers de Direct Energie avait fait le choix d'une offre Esprit Libre électricité (offre remplacée par Horizon) - soit 100 000 clients complémentaires.

1,9% des foyers seulement auraient consommé de l'électricité en offre à prix indexé en 2013, malgré la compétitivité prix de ces offres, soit 580000 sites de consommation. Ce chiffre est un ordre de grandeur obtenu en additionnant les portefeuilles clients de Direct Energie en offre à prix indexé (probablement 560000 sites), de Planète Oui (environ 18000 sites) et de Proxelia (environ 2000 sites). Enfin, les ménages ayant fait le choix d'une offre à prix de marché ni fixe ni indexée ne sont probablement qu'autour de 0,1%, soit 35000 sites (10000 ayant choisi l'offre à prix de marché d'EDF Mon Contrat d'Electricité, chère et sans intérêt, 20000 ayant choisi l'offre 100% verte d'Enercoop et 5000 d'autres offres comme celle d'Alterna).

EDF

Le succès des offres à prix fixes est presqu'entièrement dû à la notoriété d'Engie (ex-GDF Suez), qui ne propose que ce type d'offres pour l'électricité. Les consommateurs confondant encore bien souvent EDF et GDF Suez dans une même entité, GDF Suez n'a aucun mal à convaincre ses clients gaz naturel de souscrire également chez GDF Suez pour l'électricité. Ainsi, 95% des clients électricité de GDF Suez sont également clients pour le gaz.

Pour le gaz: 88% des foyers ayant quitté les tarifs réglementés ont choisi une offre à prix fixe!

Nombre de ménages

Nombre de ménages ayant quitté les tarifs réglementés : le succès des offres d'électricité à prix fixes

Le phénomène est encore plus marqué pour le gaz. En 2013, on peut estimer que 18% des ménages consommant du gaz naturel ont choisi des prix fixes, soit 1,9 million de sites. Engie propose en effet activement à ses clients de quitter les tarifs réglementés pour choisir une offre à prix fixe, parfois sans que la distinction entre les deux ne soit d'ailleurs limpide pour le client. Ainsi, 889000 clients résidentiels d'Engie consommaient du gaz à prix fixes au 30 septembre 2013. EDF a adopté une stratégie similaire en proposant une offre à prix fixe appelée Mon Contrat Gaz et dont on peut estimer qu'elle a séduit environ 900000 clients à la fin 2013.

Du côté des alternatifs, les offres à prix fixes sont mises en avant par eni, qui a confié que les trois quarts des nouveaux clients sur début 2013 choisissaient ce type d'offre. En raisonnant en stock, on peut estimer qu'une moitié des 170000 clients résidentiels d'eni consomment en offre à prix fixe. Chez Direct Energie, les offres de gaz à prix fixes sont moins poussées et ne représentent probablement que 15% des 190000 clients gaz résidentiels.

Malgré leur compétitivité prix, les offres de gaz à prix indexé ont donc rencontré moins de succès ! Seuls 2,5% des consommateurs de gaz, soit 260000 sites, auraient ainsi fait le choix d'une offre à prix indexé. Le gros des effectifs se situerait chez Direct Energie (probablement 160000 sites) et chez eni (peut-être 85000 clients).

Là encore, la prépondérance des offres à prix fixes a des explications économiques très claires dans les stratégies des fournisseurs. Engie n'a aucun intérêt à cannibaliser ses tarifs réglementés en proposant des offres garanties X% moins chères. Pour conserver ses clients sans baisser ses prix, Engie, a développé une remarquable stratégie commerciale offrant des prix fixes pour un coût souvent légèrement plus cher que les tarifs réglementés, le tout dans un contexte où les tarifs réglementés augmentent peu depuis 2013.

Rester à l'affût des promotions

Quoi qu'il arrive, et que l'offre sélectionnée soit à prix fixe ou à prix indexé, il est utile de se tenir au courant des meilleures promotions du moment sur l'électricité et le gaz afin de bénéficier des prix les plus bas possibles.

 Chasser les promotions sur l'abonnement

Arme numéro 1 du consommateur d'électricité ou de gaz à la recherche de la promotion du moment : obtenir quelques mois d'abonnement gratuits ou remboursés. La remise porte alors sur la partie fixe de la facture, d'autant plus conséquente que la classe de consommation est élevée. Dans le gaz naturel, eni a proposé un temps 2 mois d'abonnement remboursés. Renseignez-vous sur les promotions chez Eni en appelant le service souscription au 09 87 67 54 33.

 Profiter des frais de mise en service offerts

Souvent pendant l'été ou à la rentrée, lorsque les déménagements sont très nombreux, certains fournisseurs proposent la gratuité des frais de mise en service (habituellement un peu plus de 26 euros pour l'électricité et de 16 euros pour le gaz, même lorsque l'énergie est toujours en service dans ce logement). Ce genre de promotion est surtout à chercher du côté de chez eni pour le gaz naturel et du côté de chez GDF Suez pour l'électricité.

 Parrainer ses amis et réduire ou annuler ses factures d'énergie

Chez Direct Energie, les clients souscrivant avec le nom d'un parrain déjà client au 09 87 67 54 76 (ou par tout autre moyen) bénéficient de 20 euros de réduction sur leur première facture et font bénéficier à leur parrain d'une remise identique. Un client de la marque qui réussirait à convaincre un client par mois réduirait ainsi sa facture de 240 euros dans l'année. Du côté de chez Planète Oui (électricité seule), le parrain gagne 10 euros sur sa prochaine facture et le filleul 5€.


EDIT : page initialement publiée en 2013 et mise à jour le 19/08/2015 pour refléter les dernières tendances d'évolution des prix en 2015.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus