Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 87 67 16 06 Rappel Gratuit

Baisse de 0,73% des tarifs réglementés du gaz au premiers avril

Comment payer son gaz moins cher ?Devis personnalisé au 09 87 67 16 06 (appel non-surtaxé,  ) ou comparer en ligne.


C'est une bonne nouvelle dans une période marquée par de nombreuses hausses des prix du gaz. Après la forte augmentation de janvier (+5% TTC), une légère baisse en février (-0,6% HT) et une nouvelle forte hausse en mars (+2,6% HT), les tarifs réglementés du gaz vont baisser de 0,73% en avril. En cause, l'accord signé en novembre dernier entre les pays de l'OPEP et les pays non membres de l'OPEP visant, par la réduction des livraisons en pétrole, le maintien durable du prix du baril au-dessus de 50$.

Répercutant selon L’article R. 445-5 du code de l’énergie les variations des coûts d'approvisionnement en gaz naturel, les tarifs réglementés sont en effet pour partie indexés sur le cours pétrole.

Faire des économies en changeant de fournisseur

Cette augmentation, qui intervient après la vague de froid de janvier, concerne plus de 6 millions de foyers approvisionnés par Engie et représenterait pour un budget moyen de 80€ une augmentation de 2€. Pour se prémunir contre cette volatilité, il est toujours possible de quitter la tarification réglementaire du gaz pour, par exemple, une offre à prix fixe. Depuis 2007, 45% des consommateurs de gaz en France ont choisi la concurrence et ont pu bénéficier jusqu'à 15% HT de réduction sur leur facture énergétique. Et en cas de doute, le retour au tarif réglementé peut se faire sans frais à tout moment.

Faire des économies en participant à un achat groupé

Il est également possible de réaliser un achat groupé de gaz et d’électricité pour profiter d'une tarification nettement préférentielle par rapport au marché sur les deux énergies. Cette possibilité est même d'autant plus pertinente que devrait également intervenir à partir du mois prochain une augmentation des tarifs réglementés de l'électricité, notamment la réévaluation rétrospective du « tarif bleu » d'EDF, dont le Conseil d’État saisi par l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode), avait confirmé en juin dernier la trop faible augmentation pour la période courant du 1er août 2014 au 31 juillet 2015. Cette facture surprise concerne quelque 25s millions de foyer et représenterait une trentaine d'euros lissés sur 12 mois.

Il est enfin à noter que la Cour de Justice de l'Union Européenne, également saisie par l'Anode au motif de la violation par la tarification réglementaire des objectifs de la directive sur la marché intérieur du gaz naturel, a jugé le 7 septembre dernier que si la sécurité de l’approvisionnement et la cohésion territoriale sont des objectifs d’intérêt général qui peuvent justifier une intervention étatique sur la fixation du prix du gaz, une réglementation permanente des tarifs à l’échelon national, imposée uniquement à certaines entreprises du secteur du gaz naturel, pourrait s’avérer « discriminatoire et aller au-delà du nécessaire ». Renvoyant au Conseil d’État le pouvoir d'appréciation d'une telle discrimination la tarification réglementaire pourrait voir son application fortement s'assouplir. Affaire à suivre.

Auteur de l´article : Xavier Pinon, Co-Fondateur de Selectra Ancien étudiant de Sciences Po Paris, Xavier est l'un des cofondateurs de Selectra. Selectra est une entreprise française spécialisée dans la comparaison d'offres d'électricité, de gaz et d'internet.