Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 87 67 16 06 Rappel Gratuit

Le prix du gaz peut-il baisser ?

Devis – informations gaz naturel : 09 87 67 54 75 (Web Energie, lundi-vendredi 8H-21H ; samedi 9H-18H) ou déposez une demande de rappel gratuit

Si les tarifs réglementés du gaz naturel ont connu un début de cycle baissier depuis janvier 2012, force est de constater que l’ampleur du mouvement reste très modérée. Peut-on s’attendre à une réelle baisse qui finisse par se faire ressentir sur la facture des ménages ?

Comment l’évolution des prix du gaz est-elle déterminée ?

Un mécanisme complexe régit l’évolution des prix du gaz, et en particulier des tarifs réglementés auxquels sont toujours abonnés la plupart des consommateurs résidentiels. La loi impose que les tarifs réglementés doivent permettre de couvrir les coûts encourus par GDF Suez. Dans la pratique, on distingue deux types de coûts du fournisseur historique.

D’une part les coûts hors approvisionnement :

  • Transport (rémunération du gestionnaire de réseau de transport GRTgaz),
  • distribution (rémunération du gestionnaire de réseau de distribution GrDF),
  • stockage et commercialisation du gaz (ex : systèmes d’informations, centres d’appels…). Ces coûts rentrent dans l’évolution des tarifs réglementés une fois par an, en juillet.

D’autre part les coûts d’approvisionnement en gaz :

GDF Suez s’approvisionne en majorité auprès de producteurs étrangers par le biais de contrats de long terme. Une formule tarifaire complexe indexe les tarifs réglementés sur les prix de produits pétroliers (fioul lourd, fioul domestique, pétrole brut), sur les prix du gaz sur les marchés de gros et sur la parité euro-dollar. Chaque mois la composante des coûts d’approvisionnement fait varier les tarifs réglementés du gaz à la hausse ou à la baisse.

Enfin les taxes :

Elles évoluent selon des règles qui leur sont propres selon qu’il s’agit de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA), la Contribution au Service Public du Gaz (CSPG) ou la Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz (CTSSG). Ces trois dernières taxes visent à financer respectivement les régimes spéciaux de retraite des industries électriques et gazières (principalement EDF et GDF Suez), les tarifs de rachat du biogaz et le tarif social du gaz. Les taux sont susceptibles d’évoluer selon les besoins de financement à couvrir.

L’espoir d’une baisse des prix liée au rapport offre / demande sur les marchés de gros du gaz

La composante de coûts d’approvisionnement pourrait faire baisser le prix du gaz pour le consommateur final si l’offre devient supérieure à la demande sur les marchés de gros du pétrole et du gaz naturel. L’abondance de gaz naturel en Europe pourrait se renforcer au fur et à mesure de la mise en service de terminaux de liquéfaction de gaz naturel aux Etats-Unis, qui pourraient alors exporter vers l’Europe leur production de gaz de schiste. Aujourd’hui, le prix du gaz est beaucoup plus bas aux Etats-Unis en Europe et ce différentiel de prix est appelé à diminuer lorsque les marchés seront mieux connectés.

La baisse des prix sur les marchés européens du gaz pourrait également venir d’une demande atone. En effet, la crise économique pourrait persister en Europe et faire diminuer la demande industrielle. De plus, des prix du charbon très attractifs incitent à la production d’électricité à partir des centrales à charbon plutôt qu’à partir de centrales à gaz devenues moins compétitives.

Les facteurs poussant à la hausse des prix : pétrole, coûts hors approvisionnement et taxes

Au contraire, la raréfaction de la ressource pétrolière et l’augmentation de la consommation de produits pétroliers dans les pays émergents comme la Chine rend plus improbable une baisse des prix des produits pétroliers. L’utilisation de techniques de production toujours plus coûteuses (comme l’exploitation offshore en eaux profondes) risque de placer à un niveau élevé le prix plancher du pétrole.

Les coûts hors approvisionnement sont également à tendance inflationniste. Les coûts de commercialisation reposent en bonne partie sur le coût du travail, en perpétuelle hausse avec les augmentations de salaire du personnel du fournisseur historique et l’augmentation des charges sociales. Les coûts de transport et de distribution sont également orientés à la hausse, en particulier en raison des besoins importants en investissements pour résorber les points de congestion au sein du réseau de transport, ou financer la généralisation des compteurs intelligents Gazpar.

Enfin, le gaz naturel risque de ne pas échapper à la hausse généralisée des prélèvements obligatoires. Il est probable que la CSPG augmente en parallèle des connexions au réseau des installations d’injection de biométhane (très rares aujourd’hui). Le nombre de ménages éligibles aux tarifs sociaux du gaz ne manquera pas d’augmenter, crise économique oblige, entraînant une nécessaire augmentation de la CTSSG. Le taux plein de TVA doit être porté prochainement de 19,6 à 20% et la mise en place d’une taxe carbone affecterait nécessairement les prix du gaz.

Bien choisir son fournisseur de gaz pour faire baisser sa facture

La baisse des prix du gaz pour les ménages dans les prochaines années semble donc in fine assez peu probable, les facteurs d’augmentation des prix semblant au moins aussi forts que les facteurs de diminution. Reste au consommateur la possibilité de faire des économies aujourd’hui en choisissant une offre de fourniture de gaz naturel plus attractive que les tarifs réglementés. Nos recommandations vont aux offres à prix indexés garantissant un pourcentage de réduction précis par rapport aux tarifs réglementés.

Fournisseur Prix de l’abonnement HT Prix du kWh HT Caractéristiques Plus d’infos
Direct energie
Direct Energie offre Directe Electricité+gaz
Identique aux tarifs réglementés HT - % sur les prix du kWh d’électricité et de gaz par rapport aux tarifs réglementés Elu service client de l’année 2015 Appeler / me faire rappeler
09 87 67 54 76 Garanti toujours moins cher que les tarifs réglementés Fiche offre
eni
eni Evolucio
Identique aux tarifs réglementés HT - % sur les prix du kWh de gaz par rapport aux tarifs réglementés Garanti toujours moins cher que les tarifs réglementés Appeler / me faire rappeler
Fiche offre