Par quoi remplacer ses anciens chauffages ?

chauffage-off

L'hiver approche à grands pas et avec lui, les nuits froides qui nous obligent à allumer le chauffage dans un contexte de flambée continue des prix de l’énergie. Si vous avez un chauffage vieillissant, c'est peut-être le moment de le remplacer par un modèle plus économique et écologique. Dans cet article, nous vous proposons quelques options pour remplacer votre ancien chauffage.


Pourquoi changer ses anciens chauffages ?


Différentes raisons peuvent motiver le remplacement de ses anciens chauffages. Les systèmes de chauffage obsolètes sont en premier lieu très souvent inefficaces, peu économiques et pas toujours adaptés à la configuration de votre logement.  


Pour réduire sa consommation d’énergie


De nouvelles alternatives permettent désormais d’utiliser le chauffage à bon escient en offrant une répartition homogène de la chaleur dans toute l’habitation. Ils sont en outre beaucoup plus durables et moins polluants malgré leurs performances bien supérieures qui permettent de réaliser de substantielles économies d’énergie. Il s’agit ainsi bien souvent d'investissements rentabilisés relativement rapidement grâce à une réduction significative de ses factures d’énergie mensuelles.


Pour répondre aux nouvelle normes environnementales


Le chauffage est par ailleurs un des aspects les plus mis en avant dans les différentes réglementations thermiques adoptées par les pouvoirs publics ces dernières années (RT2012 et RE2020). Ces nouvelles législations ont notamment prévu des niveaux de consommation de chauffage et d’émissions de gaz à effet de serre (GES) relativement drastiques pour les nouveaux bâtiments futurs avec par exemple seulement 12 kWh/m²/an pour le chauffage et 4 kgs de CO2/m²/ an. 


Ces seuils draconiens excluent donc de fait quasi-automatiquement le chauffage au gaz et le chauffage au fioul des nouveaux logements. Même si cela concerne pour le moment seulement les nouvelles constructions, il y a fort à parier que des mesures allant dans ce sens s'appliqueront ces prochaines années dans l’ancien. Pourquoi donc ne pas se mettre en conformité dès maintenant avec les nouveaux standards tendant à se démocratiser dans les années à venir ?


Pour profiter des aides des pouvoirs publics


Le remplacement d’un ancien système de chauffage par un nouveau plus performant et écologique a certes un coût mais celui-ci peut être tempéré d’une part par les économies réalisées sur le long terme et d’autre part par les dispositifs d’aide mis en place par les pouvoirs publics. MaPrimeRenov, les aides de l’Anah, les Certificats d’Economies d’Energie ou encore la TVA à 5,5 % sont autant de subventions ou de mécanismes d’incitation permettant de réduire de façon importante le montant de votre nouvelle installation. Les travaux de rénovation effectués pour un remplacement de chauffage doivent cependant permettre d’améliorer la performance énergétique du logement et doivent être réalisés par un artisan agréé RGE (reconnu garant de l’environnement).


Les différents types de chauffage pour remplacer votre ancien chauffage


Il existe plusieurs façons de chauffer une maison, mais les plus courantes sont pour le moment le gaz naturel, l’électricité et le fioul. Le fioul est cependant en train de devenir obsolète car il est polluant et coûteux. L’électricité est encore relativement propre, mais son prix ne cesse d’augmenter. Le gaz naturel est là encore de plus en plus coûteux et n’est de plus pas disponible partout. Alors, vers quelles solutions vous tourner si vous voulez remplacer votre ancien chauffage ?


La pompe à chaleur


Si le chauffage au gaz naturel est une solution de chauffage courante et populaire en France, celui-ci émet beaucoup de gaz à effet de serre en tant qu’énergie fossile et subit par ailleurs des augmentation tarifaires continues ces dernières années. Il existe alors d’autres options plus écologiques et moins polluantes au premier rang desquelles la pompe à chaleur tend à s’imposer de plus en plus. 


Les pompes à chaleur tirent l’énergie thermique contenue dans l’air, le sol ou l’eau pour la restituer sous forme de chaleur dans votre maison par l’intermédiaire d’un fluide frigorigène transportant les calories prélevées. Elles sont de ce fait très efficaces et peu gourmandes en énergie. De plus, elles ne rejettent pas de CO2 dans l’atmosphère et n’utilisent que des sources d’énergie renouvelable par nature inépuisables. Les pompes à chaleur peuvent être de différents types : 

  • Pompe à chaleur air-air ou aérothermique : c’est le type le plus courant. Elle puise la chaleur de l’air extérieur et la transfère à l’intérieur de la maison ;
  • Pompe à chaleur air-eau hydrothermique : c’est un type de pompe à chaleur plus performant que la précédente. Elle utilise l’air extérieur pour chauffer l’eau qui est ensuite utilisée pour chauffer la maison à travers les radiateurs ;
  • Pompe à chaleur géothermique : c’est le type de pompe à chaleur le plus performant mais aussi le plus coûteux. Elle utilise les calories contenues dans le sol pour chauffer ou refroidir une maison.

La pompe à chaleur peut être utilisée pour chauffer une maison en hiver en puisant la chaleur de l’air extérieur et en la transférant à l’intérieur. De même, elle peut être utilisée pour rafraîchir une maison en été en transférant la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur. Elle peut également servir à produire de l’eau chaude sanitaire pour l’ensemble du logement.


Le chauffage au bois


Le chauffage au bois est une excellente alternative aux anciens chauffages grâce notamment à son excellent rendement et son très bon coefficient de performance (COP d’environ 4). C'est une solution durable et économique qui permet de réduire sensiblement les factures d'énergie. Le bois serait dans certains cas jusqu’à 2 fois plus économique que les systèmes de chauffage traditionnels au gaz, au fioul ou à l’électrique. 


De plus, le chauffage au bois peut être installé dans n'importe quel type de logement. Le chauffage au bois est en outre fortement mis en avant par les pouvoirs publics car il utilise un combustible renouvelable et capable de retenir les gaz à effet de serre tout au long de son cycle de vie pour ne rejeter qu’au moment de la combustion.


Il existe différents types de chauffage au bois, notamment les poêles à bois, les inserts de cheminée, les chaudières à bois ou encore les poêles à granulés ou à pellets qui sont de plus en plus populaires, notamment dans les grandes maisons individuelles. Le choix du type de chauffage dépend alors des besoins en chauffage et de la configuration du logement.


Les poêles à bois sont les plus populaires, car ils sont faciles à installer et peuvent être utilisés dans les petits espaces. Les inserts de cheminée sont plus adaptés aux grands espaces car ils ont la capacité de chauffer une grande surface. Les chaudières à bois sont plus appropriées pour les maisons individuelles ou les bâtiments industriels.


Les panneaux solaires


Les panneaux solaires sont une excellente option pour les personnes qui cherchent à remplacer leur ancien chauffage. Les panneaux photovoltaïques vous permettent en effet de produire votre propre électricité verte et ainsi de réduire votre facture d’énergie.


Ils sont propres, peu coûteux et faciles à installer. Ils ne nécessitent de plus qu’un entretien relativement limité (environ un nettoyage complet tous les 5 ans) et aucun réseau pour fonctionner et peuvent donc de ce fait être installés n’importe où.


Les panneaux solaires fonctionnent en transformant l’énergie du soleil en électricité. Cette électricité est ensuite utilisée pour chauffer votre maison ou produire de l’eau sanitaire. Les panneaux solaires peuvent être installés sur le toit d’une maison ou dans un jardin. L’installation de panneaux solaires est relativement simple et ne nécessite que peu de connaissances en matière d’électricité. 


Même s’ils permettent un meilleur rendement au niveau des climats ensoleillés, ils peuvent néanmoins être utilisés efficacement même dans les régions au climat plus tempéré, les cellules photovoltaïques composées de silicium captant la luminosité même en cas de ciel non dégagé. 


Le chauffage par le sol


Le chauffage par le sol est une autre option écologique. Il s’agit d’un système de chauffage au sol utilisant des tuyaux souterrains pour diffuser la chaleur dans votre maison. Le chauffage par le sol est très efficace car il répartit la chaleur de manière uniforme dans l’espace contrairement aux radiateurs classiques qui ne sont pas toujours très bien placés ou peuvent être obstrués par des meubles. De plus, ce type de chauffage ne nécessite pas de climatisation en été puisqu’il maintient la température à un niveau constant. Le chauffage au sol peut produire  de la chaleur principalement à travers 3 dispositifs : 

  • Le plancher chauffant électrique utilisant des résistances ;
  • Le plancher à circulation d’eau chaude nécessitant une chaudière ou une pompe à chaleur pour chauffer l’eau diffusée dans les tuyaux ;
  • Le plancher à détente directe, relié à une pompe à chaleur géothermique. 

Comment choisir le bon type de chauffage écologique ?


Nous venons de voir qu'il existe différents types de chauffage écologique, et il peut alors être difficile de faire le bon choix pour votre maison. Voici quelques facteurs à prendre en compte pour choisir le chauffage correspondant le mieux à votre situation :

  • Le type de logement et sa disposition : certains chauffages écologiques sont plus adaptés aux maisons anciennes ou aux bâtiments non isolés comme le chauffage au bois notamment, tandis que d’autres conviennent mieux aux maisons modernes comme par exemple les panneaux solaires.
  • La surface et le nombre de pièces : les panneaux solaires ou la pompe à chaleur peuvent ne pas être suffisants pour chauffer d’importantes surfaces et peuvent nécessiter un chauffage d’appoint dans certaines pièces.
  • La qualité de l’isolation : pour les logements mal isolés, le gaz reste malgré tout une alternative possible de par sa capacité à chauffer de grandes surfaces de façon homogène. Moins polluant que le fioul, il permet alors de maintenir une température convenable sans trop polluer lorsque vous optez pour une chaudière gaz à basse température, à condensation ou à gaz pulsatoire.
  • Votre région d’habitation : la pompe à chaleur convient principalement pour les climats chauds ou tempérés. Dans les zones trop froides l’hiver, la puissance calorifique trop basse de la pompe ne lui permet pas de vous fournir de l’énergie pour satisfaire la majeure partie de vos besoins en énergie. Pour les panneaux  solaires, les rendements sont là encore évidemment meilleurs dans les zones chaudes.
  • Votre budget : les chauffages écologiques peuvent être plus ou moins chers à l’achat et à l’installation, selon le type de chauffage que vous choisissez. C’est notamment le cas des panneaux photovoltaïques qui peuvent atteindre 15 000 euros. Il convient ainsi d’étudier les aides pouvant êtres obtenues pour faire baisser ce coût et rentabiliser plus rapidement l’investissement.
Mis à jour le